Cases Rebelles – Emission 56

Toujours excellente émission “Cases Rebelles”.

La Magie du Blanc –
A’s Trinca « Agressora » –
Reportage autour autour du cortège afroféministe mené par le collectif MWASI lors de la marche du 8 mars 2015 –
Iveth « Afro » –

Merci au collectif Mwasi, à Audy, Ellie, Sharon, Annette, Erica, à Elise, Many Chronique, Claire, Annie, Laila, Luana, Yure, Fania, Rudy, Yzzie, Tina, à Elza Vumi et l’association Congo Actif, à Monica Leon, à Sasha, Giovanna et au collectif Acceptess T, à Marietou Cisse, Habiba Zahid et au collectif Femmes en lutte 93.

Quelques liens

MWASI – Collectif afroféministe : la page Fb
Nasema (émission radio) : le Mixcloudla page Fb
AssiégéEs (le revue) : le site – la page Fb
Association Acceptess T :  la page Fbinfos
Femmes en lutte 93 : la page Fble blog

Publicités

Cases Rebelles, émission n°48 : entretien avec Emory Douglas

Cases Rebelles, émission n°48 : entretien avec Emory Douglas, artiste révolutionnaire, ex-ministre de la culture du Black Panther Party #Allpowertothepeople

« La vie est au devant et aussi en arrière. »

Rares sont les artistes qui allient pratique et engagement révolutionnaires. C’est dur de créer une œuvre belle, forte et utile. Utile au peuple au combat. Une œuvre qui soit une arme. Pour cela il faut appartenir au peuple, lui être connecté en permanence par les tripes, l’âme, le sang et les larmes.

L’histoire dit que Richard Aoki fut peut-être le premier à apporter aux Black Panthers des armes mais EMORY DOUGLAS, dessinateur extraordinaire et Ministre de la Culture du Black Panther Party, a fourni sans relâche les grenades d’une esthétique populaire, révolutionnaire qui a traversé le temps dans son contenu et sa forme. Il a fait ça tout en étant au cœur de la lutte, payant de sa personne et de sa foi tout entière.

Rencontrer Emory c’est aller rencontrer l’histoire. Et c’est  dans la discrétion d’une toute petite maison de San Francisco que vit l’homme qui combine en lui sagesse, gentillesse et humilité hors du commun. Un survivant en qui vous chercherez vainement la moindre trace d’ego ; en qui vous ne trouverez qu’une inétanchable soif d’agir pour la libération de la collectivité.

Et c’est sans doute ça qui lui a permis d’être révolutionnaire et de le rester au fil du temps. C’est sans doute cela et un indubitable talent qui ont fait l’artiste enchanteur, dont l’œuvre populaire, politique et touchante a porté et amplifié les échos d’une histoire de résistance qui a marqué la terre entière.

Sans nostalgie, regrets ou aigreur Emory Douglas continue de son mieux. Partageant, racontant l’histoire des Black Panthers, partageant son enthousiasme et son talent avec les jeunes générations, diffusant son fervent antisionisme, soutenant les combats zapatistes et gardant un intérêt profond pour toutes les luttes émancipatrices de la planète.

Nous voilà donc partiEs pour environ une heure d’entretien avec lui avec vous autour du Black Panther Party, du Black Arts Movement entre autres. Bonne écoute !

Musique

The Lumpen « Free Bobby Now »
Marvin Gaye « What’s Going On »
Aretha Franklin « Respect »
Sia-Love « Complex »
Sia-Love « Poetic Reflection »
The Sounds of Black « Sounds of Black »

*   *   *

L’émission comporte quelques extraits d’archives que nous avons fait le choix de ne pas traduire en direct. Voici leurs traductions :

Extrait n°1 (Remise à Emory Douglas d’un prix pour l’ensemble de son œuvre à la soirée Black Media Appreciation le 13 septembre 2014 à San Francisco) :

« Ce pour quoi on se bat c’est pour continuer à enseigner la conscience »  – « Être si connecté à notre peuple,  aimer notre peuple, le présenter d’une manière si digne, si élevée, d’une manière si combative, résistante, et digne c’est tellement  profond. […] Ce frère est si puissant, quand tu vois son art, ça te donne envie de faire quelque chose il est prolifique mais là il est ici avec nous, connecté, le frère (Brother) Emory Douglas »

Extrait n°2 (Funérailles de Bobby Hutton – Lil Bobby, le 12 avril 1968) :

« La police dit qu’il est sorti en courant. S’il est sorti en courant avec du gaz lacrymo dans les yeux je doute qu’il avait la moindre idée de ce qu’il faisait. »
« La question n’est pas de savoir s’il faut être violent ou non-violent mais c’est de savoir si les êtres humains peuvent user du droit divin à l’auto-défense. »
« Ces porcs ont assassiné Bobby. »
« On ne prêche pas la violence à tout va, on ne prêche pas la guerilla raciale, notre combat est contre les structures de pouvoir, notre combat est maintenant, ici et maintenant. »

*   *   *

Interview réalisée le 26 Août 2014. Merci beaucoup à Emory Douglas !

Quelques liens

– Le site d’Emory Douglas : http://www.emorydouglasart.com/
Site d’archives et d’actualités autour du Black Panther Party  http://www.itsabouttimebpp.com/
– Sia-Love aka Meres-Sia Gabriel, chanteuse et poétesse (émission spéciale à venir) : http://sialove.com/

Source : http://www.cases-rebelles.org/emission-n48/

Cases rebelles – émission n° 41 : « La lune se déplace lentement, mais elle traverse la ville. »

L’émission n°41 est consacrée à FACSDIS, organisation haïtienne de femmes lesbiennes et bisexuelles, fondée en juillet 2010 à Port-au-Prince . FACSDIS – Femmes En Action Contre la Stigmatisation et la Discrimination Sexuelle – est partenaire de la Fondation Sérovie et se bat pour les droits, le respect, l’accès à l’autonomie, l’épanouissement et la santé des lesbiennes, des travailleuses du sexe et des femmes infectées et affectées par le VIH-Sida. L’organisation lutte activement contre les violences et les discriminations qui touchent la communauté LGBTi. Ses membres se réunissent régulièrement pour partager leurs expériences, avoir des débats, trouver des solutions aux problèmes rencontrés par les unes et les autres. Cette interview de Cases Rebelles réalisée en Septembre 2013 est l’occasion de découvrir les actions de l’association à travers les paroles de Marjorie Lafontant, coordinatrice, et de quelques autres des femmes extraordinaires qui sont et font FACSDIS. Bonne écoute ! Et n’hésitez pas à aller les soutenir sur leur facebook ou sur leur blog !

Cases rebelles, émission n°38 : « Alligator lay egg, but him noh fowl. »

« L’alligator pond des oeufs, mais ce n’est pas une volaille ».

Télécharger l’émission n°38 : cliquez ici

We wear the mask

« La Fête du Singe » 

Casey « Créature ratée » –
Tracy Chapman « Behind the walls »

« Trick Baby » d’ICEBERG SLIM.

+ Musique : Five Blazers « Chicago Boogie »
Chaka Khan « I’m every woman »
Michie Mee and l.a luv « Jamaican Funk »

Que veut dire le Mémorial de l’abolition de Nantes?

Lia de Itamaracá « Eu Sou Lia – Minha Ciranda – Preta Cirandeira »
Laura Rucker « Crying the blues »