#OuvrirLaVoix : la video de la conférence-débat du 23/02 en ligne

#OuvrirLaVoix : la video de la conférence-débat du 23/02 intitulée “La parole des Afro-descendantes : entre paternalisme, confiscation et réappropriation”

est en ligne ici.

Publicités

Rassemblement pour une alternative à l’austérité, Lyon, 15 novembre 2014

J’y suis intervenue pour le mouvement Ensemble ! au côté notamment de Corinne Morel-Darleux, conseillière régionale PG – Front de gauche et militante écologiste.

C’était un rassemblement relativement modeste, même si au niveau national ce sont plusieurs milliers de personnes qui se sont mobilisées ce jour là sur le sujet. Si, comme je le souligne dans mon intervention, l’unité réalisée est à saluer, elle arrive un peu tard à mon avis (et pour être plus précise, je dirais même qu’on a perdu deux ans, depuis la première grande manif à l’initiative du Front de gauche en septembre 2012). Et surtout il faut désormais franchir un pas qualitatif significatif, faire “fleurir nos alternatives” comme le dit si joliment Corinne dans son intervention. Manifester tous les 6/9 mois “tou-te-s ensemble” ne suffit plus. Il faut proposer, ensemble, des politiques alternatives, et les défendre, ensemble, dans la rue…et dans les urnes.

« Yellow Fever », de Ng’endo Mukii

« Yellow Fever », un court métrage vachement bien fait sur le blanchiment de la peau, le colorisme et les normes de beauté occidentalo-centrées,par la réalisatrice nigériane Ng’endo Mukii.

A voir et à partager !

La réalisatrice Ng’endo Mukii s’intéresse à la couleur de peau et au concept de race. Au fil du temps, les représentations et théories auxquelles ces notions sont associées ont évolué. D’après Ng’endo Mukii, le décalage « topographique » entre l’illusion de la beauté et la réalité déforme notre perception de la couleur de la peau et du corps. A l’heure de la mondialisation, les canons de beauté sont uniformisés, ce qui altère l’image que les gens ont d’eux-mêmes. Dans certains pays d’Afrique, des femmes tentent d’atteindre cet idéal esthétique en utilisant des crèmes éclaircissantes.

Réalisatrice, scénariste, animatrice et monteuse, Ng’endo Mukii est originaire du Kenya. En Afrique, elle a fréquenté une école catholique avant d’aller étudier au Royal College of Art de Londres. En 2012, elle termine brillamment sa formation avec « Fièvre jaune », son film de fin d’études.

Source : http://www.arte.tv/guide/fr/049374-000/fievre-jaune?autoplay=1?autoplay=1

People’s question time

https://cdn.livestream.com./embed/peoplesassembly?layout=4&clip=pla_f686b2c6-6af9-418c-a312-f9de3403ffe1&height=340&width=560

 

People’s Question Time

Hier soir, jeudi 9 octobre, a eu lieu à Londres la rencontre-débat « People’s Question Time » (en référence et en opposition au BBC Question Time, émission de débat politique de BBC One) organisée par la People’s Assembly, la coalition de gauche anti-austérité. A la tribune sont notamment intervenu-e-s : Russell Brand (comédien), Natalie Bennett (Green Party), Mark Serwotka (secrétaire général du syndical PCS), des représentantes du collectif de lutte des E15 Mums, John Rees (Stop The War Coalition), Lutfur Rahman (maire de Tower Hamlet, à Londres) et Ava Vidal (écrivaine). Et dans la salle : des questions de citoyen-ne-s, salarié-e-s et militant-e-s anti-austérité, écologistes, anti-guerre, féministes, anti-racistes, syndicalistes…

 

A voir et à partager !

« Phenomenal woman », Maya Angelou

https://www.dailymotion.com/embed/video/xq38uw  

Pretty women wonder where my secret lies.
I’m not cute or built to suit a fashion model’s size
But when I start to tell them,
They think I’m telling lies.
I say,
It’s in the reach of my arms,
The span of my hips,
The stride of my step,
The curl of my lips.
I’m a woman
Phenomenally.
Phenomenal woman,
That’s me.
I walk into a room
Just as cool as you please,
And to a man,
The fellows stand or
Fall down on their knees.
Then they swarm around me,
A hive of honey bees.
I say,
It’s the fire in my eyes,
And the flash of my teeth,
The swing in my waist,
And the joy in my feet.
I’m a woman
Phenomenally.
Phenomenal woman,
That’s me.
Men themselves have wondered
What they see in me.
They try so much
But they can’t touch
My inner mystery.
When I try to show them,
They say they still can’t see.
I say,
It’s in the arch of my back,
The sun of my smile,
The ride of my breasts,
The grace of my style.
I’m a woman
Phenomenally.
Phenomenal woman,
That’s me.
Now you understand
Just why my head’s not bowed.
I don’t shout or jump about
Or have to talk real loud.
When you see me passing,
It ought to make you proud.
I say,
It’s in the click of my heels,
The bend of my hair,
the palm of my hand,
The need for my care.
’Cause I’m a woman
Phenomenally.
Phenomenal woman,
That’s me.

Maya Angelou, “Phenomenal Woman”, in And Still I Rise (1978)