Dépasser le cartel, construire une autre gauche

Le Front de gauche a vécu. S’il a permis de poser les bases d’une politique de gauche alternative, il a échoué à représenter cette alternative, non seulement aux yeux d’une majorité de la population, des millions d’électeur-trice-s qui avaient pourtant voté pour son candidat en 2012, mais aussi parmi les franges les plus organisées, militant-e-s des partis, syndicats, associations et autres mouvements, anciens et nouveau, du peuple de gauche dans toute sa richesse et sa diversité.

Toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent toujours dans l’objectif stratégique qu’il s’était fixé (contester l’hégémonie à gauche du PS social-libéralisé et devenir majoritaire à gauche et dans le pays), dans ses grandes lignes stratégiques et programmatique (unité, autonomie, mobilisation citoyenne), ont aujourd’hui la responsabilité de construire autrement, sur de nouvelles bases, une autre gauche.

Une gauche véritablement antiraciste et solidaire, qui s’adresse sans sectarisme à tous les courants, mouvements et réseaux qui (se) mobilisent aujourd’hui contre les discriminations, pour l’égalité des droits et la justice pour tou-te-s, pour mener ensemble de grande campagnes populaires contre la déchéance de nationalité, la répression des migrant-e-s, le contrôle au faciès et les violences policières…Une gauche activement anti-guerre et internationaliste, capable d’opposer aux stratégies impérialiste de son propre Etat une politique de paix et de justice. Une gauche profondément démocratique qui dépasse le cartel organisationnel pour systématiquement donner la parole et le pouvoir aux citoyen-ne-s et aux militant-e-s.

Cette autre gauche est nécessaire et possible. Mais elle ne se construira pas en reprenant les mêmes mécanos politiques fabriqués par en haut qui nous ont menés à l’échec. Elle se reconstruira dans les fronts de lutte unitaires (contre la guerre, l’austérité, l’état d’urgence démocratique et climatique, l’islamophobie et la xénophobie…), les collectifs locaux de résistance, les mouvements alternatifs qui inventent chaque jour la gauche de demain. Et elle devra converger dans lors des échéances électorales, en premier lieu celles de 2017, non pas à l’issue d’interminables tractations d’appareils, mais à l’initiative d’une grande mobilisation citoyenne qui déterminera le contenu et la représentation d’un projet politique en construction permanente et à vocation majoritaire.

C’est ici et maintenant que tout commence.

Publicités

Une video, deux textes et deux mobilisations à venir

image

A voir : quelques moments du meeting du 6 mars contre l’islamophobie à la Bourse du Travail de Saint-Denis (93). Avec Youssef Boussamah, Catherine Samary, Samy Debah, Omar Slaouti, Ndella Paye et plein d’autres camarades trop bien trop bien.

A lire : l’intervention de Michèle Sibony pour l’UJFP à ce même meeting (c’te meuf fait plus pour combattre l’antisémitisme que le Crif et tout l’appareil d’Etat français réunis), et l’alloctution d’Houria Bouteldja sur “Racisme (s) et philosémitisme d’Etat ou comment politiser l’antiracisme en France ?” prononcée à Oslo, le 3 mars 2015, lors de la conférence « Minorités, nationalisme et États-Nations ».

A faire : rassemblement ce dimanche 15/03, 14h30, à Paris Trocadéro pour la journée internationale contre les violences policières, et manif samedi 21/03, 15h, à Paris Barbès, pour la journée mondiale contre le racisme.

L’égalité ou rien.

Les rdv de fin de semaine : meeting antiraciste, action et manif (afro)féministes

– Vendredi 6 mars, 19h, bourse du travail de Saint-Denis (93) : meeting contre l’islamophobie et le climat de guerre sécuritaire, à l’appel de plus de 70 organisations. Plus d’infos ici sur la page Facebook de l’évènement.

image

– Samedi 7 mars, 14h, mairie de Montreuil (93) : action “Incroyable reloud #2”, organisée par le collectif “Stop harcèlement de rue”. Plus d’infos ici sur la page Facebook de l’évènement.

image

– Dimanche 8 mars, 14h, Belleville (75) : manifestation (mixte) pour la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, à l’initiative du collectif “8 mars pour touTEs ! ça continue” et appelée par plusieurs dizaines d’autres organisations, dont le collectif “Mwasi” qui organisera un cortège afrofeministe. Plus d’infos ici sur la page Facebook de la manif et ici sur la page Facebook du cortège afrofeministe.

image

Interview with French Leftist Danièle Obono about the impact of the recent attacks – Scottish Left Project

L’interview (en anglais) que j’ai donné au Scottish Left Project à propos de la situation politique en France depuis les attentats 11 janvier à lire ci-dessous ou en ligne ici.

Lire la suite

Des mobilisat° à ne pas manquer et qq liens à suivre

Mardi 20 janvier, 13h30, au TGI de Paris : rassemblement de soutien à Saidou (groupe ZEP) et Saïd Bouamama, mis en examen suite à la plainte de l’AGRIF, groupe d’extrême-droite nostalgique de l’Algérie française, pour avoir produit et fait paraître le livre-CD « Nique la France ! Devoir d’insolence » 

Dimanche 8 février, Paris : initiative contre l’islamophobie

Samedi 28 février, 14h, Paris : marche anticoloniale & antiraciste, solidaire des peuples en lutte, dans le cadre de la semaine anticoloniale 2015

– “Mes élèves, un drame et des mots”, Chouyo, 14 janvier 2015

– “Dérapage raciste chez Morandini : heureusement Porte était là”, Arrêt sur images, 16 janvier 2015

– “Charlie Hebdo : la lutte décoloniale plus que jamais à l’ordre du jour”, PIR, 17 janvier 2015

– “Charlie vu par les Arabes et les Noirs des quartiers”, PIR, 19 janvier 2015

– “Tueries à Charlie Hebdo et porte de Vincennes : ne pas s’interdire de réfléchir, agir pour ne pas subir”, Julien Salingue, 19 janvier 2015

Et hop hop hop, en route pour le meeting en soutien à Syriza. Parce que ça, ça donne un peu d’espoir quand même….

Plus que jamais, il faut combattre l’islamophobie

Excellente tribune de Saïd Bouamama (sociologue), Houria Bouteldja (PIR), Ismahane Chouder (CFE), Alain Gresh (journaliste), Michèle Sibony (UJFP) et Denis Sieffert, (Politis.), parue aujourd’hui sur Le Monde.fr. A lire et à faire lire.

Lire la suite

L’après 11 janvier (suite) : deux mobilisations à soutenir, un strip et quelques textes à méditer

– Dimanche 18/01 à Paris : manif/rassemblement contre l’islamophobie

– Mardi 20/01, 13h30 au TGI de Paris : procès de Saidou & Said Bouamama

– “On satire”, Joe Sacco, 9 janvier 2015

– “Halte à l’instrumentalisation de l’émotion : refusons la mascarade de l’unité nationale”, FUIQP, 10 janvier 2015

– “Nous vivons une Affaire Dreyfus à l’envers…”, Serge Grossvak, 12 janvier 2015

– “De quoi Charlie est-il le nom?”, Faysal Riad, 13 janvier 2015

– “Nous sommes tous des hypocrites”, Pacôme Thiellement, 13 janvier 2015

– “Charlie à tout prix?”, Lordon le grand, 13 janvier 2015