En campagne JLM 2017 sur les routes de la France insousmise

En campagne à la rencontre d’Insoumis•e•s et de citoyen•ne•s mobilisé•e•s, on fait le plein de questions, d’arguments, de sourires et de chansons !

Publicités

« Une agriculture écologique et paysanne pour une alimentation de qualité »

Voici le premier numéro de la collection des « Livrets de la France insoumise » dont Laurent Levard et moi-même assurons la coordination. Ce premier livret, préparé par un groupe de travail animé par Laurent Levard et Eve Saymard, détaille les mesures d’urgence et les grandes orientations sur l’agriculture et l’alimentation proposées par la campagne de Jean-Luc Mélenchon et du mouvement de la France insoumise pour l’élection présidentielle et les élections législatives de 2017. Vous pouvez le lire et le télécharger sur le site de campagne ici ou en cliquant sur l’image ci-dessous.

livret-1_agriculture

« L’agriculture fournit l’essentiel de notre alimentation. Or le modèle agricole actuel détruit tout : l’écosystème, la santé des consommateurs et celle des paysans. Les maux sont connus : soumission au libre-marché et au libre-échange, ultra-spécialisation, gigantisme agricole, pesticides chimiques. L’ensemble du système agricole et alimentaire est responsable de près de la moitié du réchauffement climatique global du fait des gaz à effet de serre qu’il génère, contribue à la déforestation, repose sur l’utilisation de ressources non-renouvelables, contamine l’environnement et les hommes et contribue à la destruction des sols et de la biodiversité. Près d’un milliard de personnes dans le monde souffrent de la faim, alors que la malbouffe et l’obésité progressent. À terme, ce système met à mal notre capacité à nourrir l’Humanité […] » Pour lire la suite cliquez ici.

Parlons programme !

« L’avenir en commun » est le nom du programme porté par la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle de 2017 et par celles qui seront investies dans le cadre de la « France insoumise » aux élections législatives. Il a fait l’objet d’un processus assez original d’élaboration et d’adoption qui mérite qu’on s’y arrête un instant.

Le travail programmatique a en effet démarré en février dernier, tout juste après la proposition de candidature de Jean-Luc Mélenchon. Deux camarades du Parti de gauche, Charlotte Girard, juriste, et Jacques Généreux, économiste de profession, assisté-e-s d’une équipe de jeunes rapporteur-trice-s, ont été chargé-e-s de la coordination de cette tâche. La réflexion collective qui s’est déployée au cours des mois suivants s’est principalement appuyée sur « L’Humain d’abord », le programme commun de 2012, enrichi de textes ultérieurs comme les 18 thèses pour l’écosocialisme ou l’ouvrage « L’ère du peuple » de Jean-Luc Mélenchon.

Et elle s’est structurée autour de sept axes : la 6ème République, le partage des richesses, la planification écologique, la sortie des traités européens, l’indépendance et l’altermondialisme pour la paix, le progrès humain et la conquête des nouvelles frontières de l’humanité que sont la mer, l’espace et le virtuel.

Lire la suite

Merci !

Nous remercions les électrices et électeurs qui ont voté pour la liste « Front de Gauche – A Paris, place au peuple ! » conduite par Danièle OBONO sur le 2e arrondissement.

En votant pour la liste « Front de Gauche » vous avez signifié votre ras-le-bol des politiques d’austérité et de résignation face aux diktats de la finance. Vous avez voulu porter le message de l’opposition de gauche : répondre aux besoins en matière de logement, de services publics et d’écologie. Ce combat continue dans la rue à l’occasion de la grande marche du ras de bol de gauche le 12 avril. Casse de la retraite, cadeaux à la finance, chômage, extrême droite : « Maintenant, ça suffit ! »

Marchons toutes et tous à Paris samedi 12 avril, 14h00, Place de la Nation.

Contre toutes les discriminations, pour l’égalité des droits !

Lire et télécharger le tract en ligne ici.

Lire la suite

Alternative à l’austérité et bien-vivre pour tou-te-s

Notre 4 pages local à lire et à télécharger en ligne ici.

CONSTRUISONS UNE ALTERNATIVE A L’AUSTÉRITÉ ET LE BIEN VIVRE POUR TOU-TE-S

Après les années Sarkozy, qui ont vu la crise économique s’accentuer et les inégalités de toutes sortes exploser, la victoire de la gauche appelait un changement radical de politique. Le gouvernement Hollande-Ayrault a fait le choix de poursuivre une politique d’austérité qui aggrave la situation et les conditions de vie de la population, à Paris comme dans le reste du pays.

Au cours de la dernière décennie, Paris est devenue une ville plus inégalitaire et excluante. D’un côté, 600 000 m² de bureaux et 100 000 logements vides, la multiplication des locations saisonnières illégales. De l’autre, loyers trop chers, mal-logement et sans-abris toujours plus nombreux. D’un côté, le développement des cliniques privées high tech et les médecins non-conventionnés. De l’autre, centres de santé et hôpitaux publics qui ferment. D’un côté, la culture élitiste et la publicité omniprésente. De l’autre, artistes précaires, librairies et commerces indépendants en faillite. Il est temps d’inverser cette tendance désastreuse.

Nous voulons faire de Paris la capitale de la résistance à l’austérité, une ville solidaire qui devienne une référence mondiale du « bien vivre » pour tou-te-s. Nous défendons le droit à la ville, le droit à Paris. Le droit pour tou-te-s de se loger décemment et de se soigner correctement, d’accéder à des services et des équipements publics (crèche, école, loisirs, retraite…) de qualité. Le droit d’habiter près de son lieu de travail, d’accéder à la nature sans faire 2h de RER, de se promener sans passer son temps à éviter les voitures. Le droit de manger bio sans se ruiner, d’échanger des services entre habitant-e-s sans passer par des intermédiaires marchands. Bref, le droit collectif de penser et d’agir sur la ville et sur le monde, du local au global.

Avec un budget de près 8 milliards d’euros, Paris a les moyens d’une politique ambitieuse. Mais le budget 2014 de la ville a vu une baisse de ses dotations d’un demi-milliard d’euros auxquels s’ajoutent plus d’1,6 milliards que l’Etat doit à la ville et que l’équipe Delanoë-Hidalgo a cessé de réclamer une fois Hollande élu. Ainsi les élu-e-s PS et EELV qui s’opposaient aux baisses de dotation de l’Etat sous Sarkozy s’y soumettent aujourd’hui…Quant à N. Kosciusko-Morizet (UMP), sa proposition de baisser d’un milliard d’euros constitue une véritable saignée au budget de la ville.

Nous défendons une politique municipale qui adapte les moyens à la satisfaction des besoins sociaux et écologiques et non l’inverse. Pour construire une ville plus juste, nous exigeons une révolution fiscale. Il faut assumer d’autres recettes contre les spéculateurs, au service d’une redistribution de l’impôt local, le plus injuste, par le déploiement du service public, l’exercice de la solidarité en direction des plus précaires.

Nous proposons d’émanciper la capitale des marchés financiers et des
agences de notation et d’assumer le recours à l’emprunt pour permettre des investissements utiles. Lutter contre l’austérité c’est aussi très concrètement refuser les grands projets inutiles imposés, refuser de payer des agences de notation pour noter la ville de Paris et revoir la priorité des dépenses.

A Paris et dans le 2e, faites entendre la voix de la vraie gauche,
écologique et sociale, votez pour Danièle Obono et les candidat-e-s
Front de gauche de la liste « A Paris, place au peuple ! ».

Rejoignez la campagne « A Paris, place au peuple ! » du 2e

– Suivez et relayez-la sur internet et les réseaux sociaux
– Retrouvez-nous tous les dimanches, 11h, rue Montorgueil

Pour plus d’information sur notre liste et notre campagne, n’hésitez pas à nous contacter : paris@parisplaceaupeuple.fr.

FAITES UN DON

Chèque à l’ordre de « Hugo Harari mandataire financier de Danièle Obono », à envoyer à Campagne A Paris, place au peuple ! , 5 rue du capitaine Tarron, 75020 Paris.

Je t’aime service public <3

JE T’AIME SERVICE PUBLIC !

Je t’ ❤ , service public, quand tu aides mes enfants à grandir
Je t’ ❤ , service public, quand tu me fais voyager, me cultives et me réchauffes
Je t’ ❤ , service public, quand tu ne me demandes pas ma carte bleue pour me soigner
Je t’ ❤ , service public, quand tu es près de moi où que je me trouve
Je t’ ❤ , service public, donc je ne veux pas que tu sois privé de moyens
Je t’ ❤ , service public, donc je refuse les directives libérales qui te mettent en danger
Je t’ ❤ , service public, donc je ne veux pas qu’on te sacrifie par des politiques d’austérité

LES MOTS D’AMOUR C’EST BIEN, LES PREUVES C’EST MIEUX !

Lire la suite